Sucre, sucre… Mon amour interdit !

SUCRE, SUCRE... MON AMOUR INTERDIT

Le sucre et ses particularités

 

Sucre blanc, fructose, aspartame ou stévia, quelles différences ?


Il existe de nombreuses sortes de sucres, tous avec un petit nom différent, alors comment s’y retrouver sur les emballages alimentaires ? Tout d’abord, sachez que “sucre” et “sucres” ne signifient pas la même chose. « Sucre » représente le saccharose, communément appelé sucre blanc ou sucre en poudre. C’est celui que vous mettez dans vos gâteaux au chocolat ! « Sucres » désigne tous les sucres de manière générale: que ce soit le fructose, le sirop de glucose-fructose, le lactose, le maltose… Ce sont eux qui apportent la saveur sucrée que nous aimons tant , et c’est sous ce terme unique que la quantité de sucres est généralement indiquée sur l’emballage des produits. Pourtant, ils n’ont pas tous les mêmes caractéristiques ! On te dévoile leurs secrets…

Le sucre blanc – 3.87kcal/g


Il provient de la canne à sucre et de la betterave sucrière et est constitué presque entièrement de saccharose (50% de fructose+50% de glucose). En bref, il n’apporte que des calories (on a beau chercher pour se donner bonne conscience, il n’y a ni vitamines, ni minéraux) ! Attention à sa consommation élevée. Limitez les aliments dans lesquels il est caché : sodas, boissons sucrées, céréales du petit déjeuner, yaourts aux fruits, jus de fruits , sauces industrielles …etc. Il provoque non seulement l’apparition de quelques bourrelés et de caries mais encourage aussi le diabète.

Le miel – 3kcal/g


Il est constitué de différents sucres (fructose, glucose, galactose, maltose, saccharose…) et contient même des vitamines, minéraux, acides aminés et autres substances aromatiques. Plus il y a de fructose, plus il est liquide (et prêt à l’emploi pour la pâtisserie). À l’inverse, plus il est riche en glucose et plus il a tendance à cristalliser (à faire fondre dans les boissons chaudes par exemple).

Astuce : si vous voulez préparer un gâteau pour une occasion spéciale, sachez que 100 g de sucre peuvent être avantageusement remplacés par 65 g de miel. Ceci en raison de son pouvoir sucrant qui est 1,3 fois plus élevé que celui du saccharose. Soit une « économie » de 192 calories !!! Tous en pâtisserie  !

Le fructose – 3.68kcal/g


   Le fructose bénéficie d’une meilleure réputation que le sucre blanc car on le trouve naturellement dans les fruits. Il est utilisé par les industriels comme un argument marketing pour les personnes qui cherchent une « alternative santé » au sucre blanc. Mais ne vous fiez pas aux apparence, à dose élevée il présente des inconvénients :

À court terme, il entraîne une élévation du taux de graisses dans le foie et le sang, et diminue la sensibilité à l’insuline.

À long terme, il favoriserait la prise de poids et le diabète.

L’aspartame (E951 sur nos chères étiquettes) – 0kcal/g


   Le goût du sucre pour 0 calories ? Cet édulcorant a un pouvoir sucrant 200 fois supérieur à celui du saccharose et ne nécessite donc pas d’être ajouté en grande quantité pour un goût sucré prononcé, au contraire ! C’est pourquoi on le trouve dans tous les produits “allégés » (soda light, yaourt light, biscuit aux édulcorants, « sucrettes » pour le thé ou le café). Bien que cet édulcorant ait été très controversé ces dernières années, l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) affirme que l’aspartame ne pose aucun danger pour la santé aux doses à laquelle elle est consommée.

Attention cependant, les aliments qui contiennent de l’aspartame sont souvent peu nutritifs et la consommation de produits «allégés» , contrairement à ce qu’on pourrait croire, mène souvent à une surconsommation de calories .

Le Stévia


   Cet édulcorant possède un pouvoir sucrant élevé : 300 fois supérieur à celui du saccharose ! Selon divers études , la consommation de boissons sucrées au Stevia apporte un effet satiétogène identique à une boisson sucrée.

Attention cependant à l’entourloupe car sur certains produits sucrés au Stevia, on retrouve certes du Stevia mais également du sucre !

Notre recommandation


   En France, nous consommons en moyenne 35kg de sucre par an contre 2kg en 1800. Cette augmentation de la consomation s’explique par la grande quantité de sucres retrouvés dans les aliments du quotidien. Les effets addicitifs du sucre ont maintes fois été prouvées, ce qui n’aide pas les choses. Fais donc attention à ce que tu consommes, en jetant toujours un œil aux étiquettes. Car, finalement, le sucre, à l’image des médicaments ou de l’alcool, est agréable de temps en temps, mais peut devenir un vrai poison si l’on en abuse.

Découvre Save Eat, l’application qui permet de cuisiner sans gaspiller. 

Suis-nous ! 

Besoin d’info ?

hello@saveeat.co

Inscris-toi à notre newsletter

Ne loupe plus rien des astuces de Save Eat

* Champs obligatoires

Vos données font l’objet d’un traitement automatisé nous permettant de promouvoir nos actions et de vous envoyer uniquement les informations dont vous avez besoin. Elles sont conservées pour une durée maximales de 3 ans à compter du dernier contact émanant de votre part ou de votre désinscription. Conformément à la loi Informatique, Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et de portabilité de vos données que vous pouvez exercer en vous adressant à hello@saveeat.co. 

© 2018 Save Eat

Fait avec 🖤 en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *