Pourquoi miser sur une politique anti-gaspi au sein de votre point de vente ?

Rédigé par Marc-Adrien le 02/07/2021

anti-gaspi point de vente save eat

La grande distribution a depuis quelque temps amorcé sa transition en matière de gaspillage alimentaire. De plus en plus, nous observons des initiatives qui visent à limiter ce fléau qui représente 10 millions de tonnes par an sur toute la chaîne d’après l’ADEME. Si vous doutez de l’utilité de mettre en place une politique anti-gaspi dans votre point de vente, alors cet article est fait pour vous.

Des initiatives étatiques pour favoriser l’anti-gaspi dans votre point de vente

Contrairement à ce que l’on peut entendre, les distributeurs ne sont pas les plus gros gaspilleurs. En effet, alors que les consommateurs représentent 33% du gaspillage alimentaire selon l’ADEME, les distributeurs représentent 14% du total. Ce n’est pas pour autant que ce chiffre ne doit pas inquiéter, et c’est dans cette optique que la Loi tente de le limiter. 

C’est d’ailleurs l’un des objectifs principaux de la loi n°2020-105 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire qui établit une volonté de réduire le gaspillage alimentaire de 50% d’ici 2025. En outre, elle met en place un label anti-gaspillage pour récompenser les enseignes engagées. Un nouveau processus de gestion des stocks est aussi introduit puisqu’à partir de janvier 2022, les dates de péremption et limites de consommation entreront dans la codification des produits afin que le traitement informatique soit plus efficace. Cela peut notamment être intéressant pour mettre en avant les produits dont la DLC se rapproche ou proposer des réductions et limiter les invendus. 

Une autre législation phare au regard de la lutte contre le gaspillage alimentaire est la loi PACTE de 2019 qui vient renforcer les mesures environnementales et sociales définissant l’objet même de la société. En effet, l’article 169 de cette loi revisite l’article 1833 du code civil en établissant que non seulement la société devra avoir un “objet licite” et être gérée “dans l’intérêt social” mais aussi en prenant compte les “enjeux environnementaux et sociaux”.

Enfin, une autre loi fondamentale concernant le sujet est la loi du 11 février 2016. Cette dernière définit et hiérarchise plusieurs obligations que les enseignes de grande distribution doivent respecter dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les mesures doivent notamment être menées dans l’ordre suivant :

  • prévention du gaspillage alimentaire
  • utilisation des invendus par le don ou la transformation
  • valorisation destinée à l’alimentation animale
  • utilisation à des fins de compost pour l’agriculture ou la valorisation énergétique par méthanisation

De plus, ce texte  interdit la javellisation des produits qui sont encore consommables, bien qu’invendus. Les distributeurs doivent alors s’allier à des associations ou des initiatives citoyennes pour éviter de les jeter.

Finalement, cette loi introduit le sujet du gaspillage alimentaire à l’école afin de sensibiliser les français dès leur plus jeune âge. 

Des bénéfices à l’anti-gaspi dans votre point de vente auprès des clients

Réduire le gaspillage alimentaire au sein de votre point de vente n’est pas seulement une question de législation. Il s’agit aussi d’un devoir envers la planète et les français y sont sensibles.

En effet, d’après une étude OpinionWay – Smartway intitulée
Les Français et le gaspillage alimentaire, 94% des français feraient attention au gaspillage alimentaire et 85% d’entre eux priviligieraient  une enseigne de grande distribution proposant une politique anti-gaspillage. Vous pouvez retrouver sur le graphique ci-dessous, tiré de l’enquête pré-citée, d’autres chiffres montrant l’intérêt des français envers la lutte contre le gaspillage alimentaire en magasin.

sondage anti-gaspi point de vente opinionway

La lutte contre le gaspillage alimentaire au sein de votre point de vente peut passer par des actions simples qui vont de la mise en place de stop-rayon pour sensibiliser les consommateurs au retard des DLC lorsque cela est possible. Save Eat vous propose d’ailleurs un livre blanc dans lequel vous pouvez retrouver le top 7 des actions anti-gaspi en magasin.

L’exemple du
E.Leclerc de Plougastel confirme l’efficacité de la mise en place d’une politique anti-gaspi dans votre point de vente. Ce distributeur a décidé de faire appel à une gestion des stocks informatisée et intégrant l’intelligence artificielle. Grâce à cette technologie, les équipes sont guidées dans la mise en rayon et peuvent facilement repérer les produits dont l’échéance approche et proposer des réductions. En 5 ans, un demi-million de produits ont été sauvés, soit 215 tonnes d’aliments et 440 000€ ont été économisés par les consommateurs. Ce qui représente également 546 tonnes d’émissions de CO2 évitées. 


Vous l’aurez compris, miser sur une politique anti-gaspi dans votre point de vente relève davantage d’une initiative citoyenne que d’une réelle obligation, même si la loi encadre de plus en plus le sujet. Pour autant, cela est une stratégie payante qui peut être récompensée à la fois par l’État et par la création d’une relation de confiance avec vos clients. Vous avez désormais toutes les clés en main pour mener à bien votre transition. 

Reçois toutes nos astuces anti-gaspi au fil des saisons

Sommaire

Reçois toutes nos astuces anti-gaspi au fil des saisons

Rejoins le club Save Eat pour recevoir
les meilleures astuces et recettes anti-gaspi au fil des saisons !

Cadeau de bienvenue

Télécharge gratuitement le calendrier des fruits et légumes anti-gaspi !