COMMENT APPLIQUER LE DÉVELOPPEMENT DURABLE AU NIVEAU ALIMENTAIRE ?


Le développement durable, qu’est-ce que c’est ?

developpement-durable-saveeat
Ville développement durable à panneaux solaires

Voici l’article tant attendu sur le développement durable, réalisé à l’occasion de la semaine européenne du développement durable (SEDD). Mais en quoi consiste la SEDD ? En avez-vous déjà entendu parler ? Et comment, à notre échelle, pouvons-nous contribuer au développement durable un peu tous les jours au niveau alimentaire ? Qu’est-ce que l’alimentation durable ?

Tout d’abord, le terme développement durable a été démocratisé au Sommet de Rio de Janeiro en 1992, durant lequel les bases de la protection de l’environnement ont été déterminées. Il se définit tout simplement par la citation de l’ancienne première ministre norvégienne, Gro Harlem Brundtland, à savoir  “le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs“. Trois piliers de développement en ressortent : environnemental, économique et social

Pour sensibiliser le grand public sur les questions de développement durable, la SEDD a été mise en place par la suite. 

 

Découvre Save Eat, l’application qui permet de cuisiner sans gaspiller. 

La Semaine européenne du développement durable (SEDD)

semaine-dd-saveeat

L’Union européenne organise du 30 mai au 5 juin 2018 la Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD). Il s’agit de plus de 4 300 initiatives mises en place dans 30 pays, ayant toutes le même objectif : faire de la prévention et sensibiliser le public sur les questions de développement durable.

Cette année, Save Eat a décidé d‘y prendre part ! En tant qu’acteur dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, nous arpenterons différents sites de restauration tenus par Compass Group France afin d’informer les personnes de l’existence de notre application et des recettes anti-gaspi qu’elle propose, mais aussi pour leur rappeler l’importance de manger mieux en gaspillant moins.

Qu’en est-il de l’alimentation durable ?

alimentation-durable-saveeat

C’est dans cette logique de durabilité qu’est apparue la notion d’alimentation durableElle se veut l’antonyme d’une “alimentation industrielle” qui est, elle, peu scrupuleuse des enjeux environnementaux, sanitaires et culturaux actuels

 

Une alimentation durable : 

–  Est Viable sur le plan économique et social,

– Préserve la diversité culturelle,

 Répond aux besoins nutritionnels humains,

– Est produite par des modèles agricoles qui préservent l’environnement, le climat, les sols, l’eau, la biodiversité naturelle et domestique, ainsi que le bien-être des animaux d’élevage.

– Consomme peu d’énergie, est pauvre en émissions de gaz à effet de serre et génère moins de déchets (circuits courts, peu de produits importés, uniquement des fruits et légumes de saison, diminution des emballages…)

– S’appuie sur des modes de production agricole durables, préservant les emplois agricoles, un revenu équitable pour les producteurs, le tissu rural et le développement local.

 

Cependant, sous l’influence des politiques agricoles, des industries agro-alimentaires et des changements de modes de vie, le mode alimentaire des pays riches a beaucoup évolué depuis une cinquantaine d’années et s’est éloigné de ces critères de durabilité.

Il est temps que ça change et qu’on revienne aux vieilles traditions ! Pour cela, l’état français a soutenu l’alimentation durable en adoptant la loi d’avenir pour l’agriculture de 2014. Cette dernière a institué les Projets d’Alimentation Territoriaux (PAT). Conformément au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, cela consiste à mettre en avant :

–  Une dimension économique : rapprochement de l’offre et de la demande, maintien de la valeur ajoutée sur le territoire, contribution à l’installation d’agriculteurs et à la préservation des espaces agricoles.

– Une dimension environnementale : développement de la consommation de produits locaux et de qualité, valorisation d’un nouveau mode de production agro-écologique (dont la production biologique), préservation de l’eau et des paysages, lutte contre le gaspillage alimentaire.

– Une dimension sociale : éducation alimentaire, création de liens, accessibilité sociale, don alimentaire, valorisation du patrimoine.

 

alimentaire-durable-saveeat

Cela reste malheureusement insuffisant si toi, consommateur final, tu ne rentres pas dans la boucle !

A notre échelle, que pouvons-nous faire ?

1- Manger local

local-saveeat

Le terme “locavore” provenient des Etats-Unis et signifie selon le New Oxford American Dictionary : “une personne qui recherche de la nourriture produite localement”.

Les trois commandements sont :

– S’alimenter au niveau local, c’est-à-dire dans un rayon de 150 à 250 kilomètres.

– Consommer uniquement des produits frais et de saison.

– Consommer des produits issus d’une production raisonnée, durable, écologique.

À ce titre, les marchés locaux ou les boutiques bios doivent devenir tes nouveaux lieux incontournables. Pour pousser l’expérience à son maximum tu peux aussi te rendre directement dans les sites de productions locaux, afin d’acheter directement chez le producteur !

Il faut préciser que ce n’est pas un phénomène de niche, puisque selon le cabinet Natural Marketing Institute, 71% des français préfèrent acheter des produits locaux. On laisse tous ceux qui ne sont pas déjà adeptes tester dans leurs quartiers !

C’est le moment où tu te demandes comment trouver les initiatives qui valorisent les circuits courts et les productions locales. Et bien on a pensé à tout ! Le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation recense pour nous toutes ces initiatives pour t’aider à t’y retrouver.

 

2- Réduire au maximum ses déchets alimentaires

Il existe de nombreuses astuces pour ça !

Acte 1. Commence par apprendre à cuisiner plus intelligemment en utilisant tes ingrédients dans leur totalité (dans la mesure du possible bien sûr). En utilisant par exemple tes épluchures pour faire des chips, les peaux de tes bananes pour faire un gâteau, les fanes de tes radis dans une soupe…etc.

Tu ne sais pas comment faire ? Pas de soucis ! Save Eat est là pour t’aider ! Va vite faire un tour sur l’application et trouve des centaines de recettes simples et originales.

Acte 2. Arrête de jeter tes ingrédients parce qu’ils sont un peu trop mûrs ou un peu trop durs ! Encore une fois il existe des astuces pour leur redonner une seconde vie ! Une pizza ou du pain perdu salé/sucré à base de pain rassis par exemple. Pareil pour tes fruits, il existe des milliers de façons de les cuisiner même quand ils sont un peu vieux. Encore une fois, Save Eat est là pour t’aider ! Va vite sur notre blog pour retrouver toutes nos astuces et les recettes pour utiliser tes fruits trop mûrs.

Acte 3. Le maître mot quand il s’agit de lutter contre le gaspillage alimentaire c’est l’organisation ! S’organiser permet de gagner du temps, de n’acheter que le nécessaire et donc d’économiser et de moins jeter. C’est un mot qui peut faire peur mais on te promet que c’est simple comme tout. On t’explique tout sur le Batch cooking et comment anticiper pour moins gaspiller

3- Utiliser des engrais respectueux de l’environnement

engrais-responsable-saveeat

Tu as la chance de faire pousser toi-même ce que tu manges dans ton jardin ou sur ton balcon ? Félicitation ! Mais attention à utiliser les bons engrais ! Certains engrais minéraux, comprenant d’importantes doses de métaux lourds, peuvent nuire à la qualité des sols, des ressources en eaux, mais également à notre santé ! (Rien que ça !)

C’est pour cela qu’il est important de bien choisir son engrais. À ce titre, l’une des solutions les plus vertes est certainement l’engrais naturel. On t’en donne quelques-uns qui se trouvent dans n’importe quelles boutiques de jardins ou simplement dans tes poubelles. À savoir le guano (excréments d’oiseaux), le sang séché, le marc de café, la peau de banane (que tu peux aussi cuisiner) ou encore le compost.

Tu ne plantes pas encore tes propres fruits, légumes et herbes aromatiques ? Et si tu te mettais au jardin urbain

4- Opter pour des recettes responsables

L’été arrive à grands pas alors on a privilégié une recette au barbecue, mais attention, barbecue au gaz ! Ses deux frères, celui électrique et celui au charbon, sont très énergivores et très polluants. 

Pour les ingrédients, que ce soit tes légumes, tes fruits ou même ta viande (oui oui), il faut respecter les saisons ! C’est pourquoi nous partons sur des asperges et du jambon cru !

asperge-jambon-saveeat

ASPERGES GRILLÉES AU JAMBON CRU 

Pour 4 personnes

12 asperges vertes

6 tranches de jambon cru

Préparation

1. Plumer les asperges, les laver et les égaliser.

2. Reformer un bottillon et les faire cuire à l’eau salée pendant 15 min. Prendre soin de décentrer la casserole, placer les queues des asperges juste au-dessus de la source de chaleur afin qui les pointes cuisent plus lentement.

3. Les sortir de la casserole et les placer sur un papier absorbant à température ambiante.

4. Pendant ce temps, faire chauffer le barbecue.

5. Couper les tranches de jambon en lanières.

6. Envelopper les asperges en les entourant de jambon.

7. Placer les asperges sur la grille du barbecue et les laisser juste le temps de faire griller un peu le jambon.

Suis-nous ! 

Besoin d’info ?

hello@saveeat.co

Inscris-toi à notre newsletter

Ne loupe plus rien des astuces de Save Eat

* Champs obligatoires

Vos données font l’objet d’un traitement automatisé nous permettant de promouvoir nos actions et de vous envoyer uniquement les informations dont vous avez besoin. Elles sont conservées pour une durée maximales de 3 ans à compter du dernier contact émanant de votre part ou de votre désinscription. Conformément à la loi Informatique, Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et de portabilité de vos données que vous pouvez exercer en vous adressant à hello@saveeat.co. 

© 2018 Save Eat

Fait avec 🖤 en France